Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 16:26
The walKKing dead

Un titre à réveiller les morts pour un post qui sort ce blog de sa longue mort léthargie...

en même temps, c'est de circonstance puisque halloween approche et que la mode est au zombie un peu par tout, ne nous privons pas.

Me voici donc comme un revenant que Winamax a eu la gentillesse d'inviter (merci aussi à Mama au passage) à l'étape parisienne de sont WiPT, prêt à en saigner ce week-end avec 1999 autres assoiffés de sang dans ce qui fut jadis les grands abattoirs de la Villette, la Grande Halle de la Villette.

Mon hémoglobine a dû coaguler depuis la dernière fois que j'ai touché une pile de jetons, mais j'espère au moins que mes vieux os rouillés tiendront au moins jusqu'à la fin du jour 1 et pourquoi pas finir parmi les 36 immortels qui accéderons à la grande finale.

ce qui est certain c'est que la partie ne va pas manquer de mordant.

En attendant, j'ai dépoussiéré pour l'occasion mon compte twitter, histoire de l'alimenter au fur et à mesure des bad "bites" (petit jeu de mot, comme tu peux le voir je tiens la forme) que m'infligerons à ne pas en douter tous ces morts-vivants à ma table.

Il se peut même que j'en assène un ou deux moi aussi, il n'y a pas de raison. J'entends déjà d'ici, le célèbre interprète de "Thriller" et de "Bad" me crier d'outre-tombe :

Who's bad ?

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 21:52

cagnotte.jpgOn va enfin lui faire ça fête à notre petit cochon-tirelire SBO 2012 !

 Attention les parigots, les ballochards ramènent leur lard à la capitale. Ben mon cochon, ça risque de pas être jolie à voir. Le moment est enfin arrivé, le tournoi pour lequel on a économisé dur pointe enfin le bout de son groin, le Very Deep du cercle Montmartre.

C'est donc à partir de ce soir qu'une partie la bande débarque à la maison, l'autre arrivera demain matin et je sens qu'on va bien s'amuser.

Bon il y aura aussi du poKKer, cela va sans dire, mais c'est surtout les retrouvailles de la bande de joyeux drilles de blogueurs. Les festivités commencent à proprement parler samedi midi avec un déjeuner blogueurs du côté de Clichy, avant l'inscription au tournoi qui débutera à 15h et s'étalera sur 2 jours. 20 000 jetons au départ, des round de 40 minutes et une structure plutôt sympa, voilà de quoi rassasier l'affamé de tournoi live que je suis.

Je vais essayer de twitter ma progression tout au long du tournoi, mais je ne suis pas sûr d'avoir le temps de poster un article avant la fin du weeKK-end... À moins que ça ne tourne vite au vinaigre pour moi et que je me fasse sortir illico presto.

Il faut dire que je n'ai pas joué depuis des lustres, les quelques tournois du KKing 5 ne contant pas, puisque ce n'est pas du poKKer lol.

Je crois que la dernière fois que j'ai réellement joué au poKKer, des rooms comme 888 poker en ligne étaient encore ouvertes c'est pour dire !

Pour le moment je reviens donc gentiment au poKKer et au blogging, puisque comme tu l'as bien sûr remarqué cela faisait presque 3 mois que je n'avais rien posté, mais c'est promis, je vais essayer d'être un peu plus assidu en 2013 que je ne l'ai été en 2012.

En attendant, que la chatte soit avec les ballochards et avec moi... Pour mon dernier tournoi sous leurs couleurs puisque j'ai décidé d'arrêter l'aventure avec eux pour voguer vers d'autres horizons.

 

To be continued...

 

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 15:18

Sneeff.jpgReims, la ville des sacres.

Reims, sa cathédrale et son Ange au sourire.

Reims et ses bulles de champagne.

 

Bref, tous les signes étaient là pour garantir un moment festif, joyeux et marquant.

Tous, sauf qu'un petit grain de sable est venu enrayer la belle mécanique de mon plan initial, finir top 2 des qualifications rémoises du WiPT qui avait lieu ce weeKK-end.

 

Et ce petit imprévu est arrivé mardi soir lors de ma séance de judo, un petit craquement anodin en apparence mais douloureux tout de même, c'était mon gros orteil gauche qui heurtait violemment le tibia de mon adversaire.

Le lendemain matin il virait au bleu et le vendredi matin, la sentence tombait comme un couperet à la radiographie : fracture au niveau de l'articulation.

Le docteur est formel, on ne peut rien faire qu'attendre, on ne plâtre pas pour un orteil, donc ne pas marcher, ne pas conduire (à gauche c'est l'embrayage, donc dur dur) pendant au moins 6 semaines au bout desquels une nouvelle radio dira si je peux reprendre le sport.

 

Du coup l'ombre de l'annulation du périple rémois plane jusqu'en fin de soirée, surtout que la semaine qui suit n'est pas de tout repos, je bosse à Lille, mais je me résous tout de même à y aller, ma femme prend le volant et je promets de rester assis tout le weeKK-end.

 

Le samedi matin, levé aux aurores pour faire un bilan sanguin histoire de détecter une éventuelle carence en vitamine D ou en calcium, j'ai un médecin très précautionneux, et après un bon petit déj, me voilà enfin devant le Cercle Colbert où a lieu le tournoi.

 

Les formalités d'entrée sont vites expédiées, le temps de prendre un café avec un autre joueur fort sympathique et nous voilà déjà attablés pour l'entrée en matière.

 

Je prends les 4 premières mains en jouant small ball à une table aparamment calme et voilà ma réputation de voleur de pot affirmée.

Tout roule jusqu'à l'arrivée de 2 nouveaux joueurs qui se lance dans un 3Bet/4Bet dès leur arrivée, affublés de lunettes "j'me la pète" je me dis que j'ai touché le gros lot, au final ils vont se calmer et s'avérés plutôt cool.

 

Je vivote sans jeu encore quelques rounds en faisant le yoyo autour de la moyenne et alors que je commence à descendre sous les 10BB, un coin flip avec les 9 face à As Roi (tapis pré-flop) va me remettre en piste. Le flop AAx me donnait perdant, mais un 9 miraculeux river inverse finalement la vapeur pour me pousser jusqu'en demie-finale.

 

A partir de 16 joueurs restants, les éliminations se font lentement, je survie à coup de "push" sur des spots bien choisis mais je reste short. Je push une Xème fois en SB face à une grosse blind aussi short que moi mais bien plus scary, il folde et je lui montre 84. Je lui referai le coup avec 22.

 

Au push suivant je suis enfin payé mais j'ai les KK et je double, mais ça ne suffit pas à me sortir de la zone rouge si bien qu'à la bulle de la TF (9 payés mais seulement 2 ticKKets pour la finale à Paris) je me retrouve en SB une nouvelle fois à batailler contre la BB scary et je push avec Roi Dame, mais cette fois il paye avec As Roi et mon couple royal ne pourra rien face à l'As du flop.

 

Le petit grain de sable se transforme donc en petite bulle, au pays du champagne ça ne pouvait se finir que comme ça.

 

Pas sûr de pouvoir retenter ma chance ou buy-in direct pour la finale, je n'ai donc plus qu'à attendre l'an prochain pour renouveler l'expérience.

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:55

POKERCHAMP.jpgAprès ma débacle à la Villette au mois d'octobre, je n'ai pas encore pris le temps de jouer mes 2 ticKKets tremplins qu'il me reste dans mon escarcelle, pour retenter une étape live du Winamax PoKKer Tour.

 

Sans doute n'avais-je pas vraiment le courage de me jeter dans l'arène une nouvelle fois pour arracher douloureusement le précieux sésame ou peut-être avais-je encore en tête la proposition de Matthieu Duran, le responsable du tournoi chez Winamax, de m'inviter si je le souhaitais, à l'étape rémoise.

 

Et il se trouve que c'est ce weeKK-end que se tiennent ces qualifications dans la ville des sacres alors que je pensais justement aller rendre visite à la famille, du coup ni une ni deux j'envoie un petit mail à qui de droit qui me confirme que l'invitation tient toujours et me voilà en possession de mon joKKer pour un "Same player, try again" en essayant toute fois d'éviter le trop prématuré "game over" de la manche parisienne.

 

Bon, ça ne sera pas tout à fait comme à Paris puisque le tournoi se déroulera sur une journée, j'ai choisi le samedi, et seuls 2 joueurs seront qualifiés pour la finale.

Bref il va falloir que je joue de ma baraKKa actuelle de poker en ligne pour espérer briller en live, d'ailleurs je dois croiser le grand D8 jeudi soir et j'en profiterai pour lui emprunter Raoul pour l'occasion, je suis certain que sa méthode du "Tout Dans Le Groin" homologuée récemment au WPT Mazagan, devrait faire des étincelles au pays des bulles de Champagne.

 

Je partagerai mon aventure en direct via mon twitter en espérant sabré le Champagne à mon retour, avec modération bien sûr.

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 19:23

WiPT_Paris.jpgJe suis venu j'ai vu et j'ai... pas vaincu.

Et oui, n'est pas César qui veut, c'est en tout cas un bon résumé de mon weeKK-end WiPT Paris qui ne m'aura même pas donné l'espoir d'un jour 2, je vais même sauter à la 1ère pause c'est pour dire.

 

Mais commençons par le commencement, surtout que tout ça remonte déjà à 2 semaines.

Samedi matin 9h, La Villette me voilà.

À peine sorti du métro et déjà la 1ère rencontre sur le quai, elle est là Mama !

Lorsque je franchis les portes de la Grande Halle, 800 mètres plus loin, j'ai déjà rattrapé mes 6 mois de retard en lecture de blogs, de polémiques, de rumeurs et autres buzz. Elle est vraiment dans la place Mama !

 

Welcome.jpgContrairement à mes souvenirs lors des France PoKKer Tour, je suis étonné de ne pas voir de marée humaine attendant aux portes, il faut dire que Winamax a échelonné les convocations des presque 3 000 qualifiés (pour espérer atteindre les 2 000 présents) entre 9h et 13h, c'est plutôt appréciable.

Ce qui est aussi agréable, c'est la robe des hôtesses d'accueil, entièrement conçu pour diriger le regard vers les yeux le décolleté insolamment plongeant des demoiselles (merci au CP pour l'illustration), malheureusement mesdames, pas de chippendale pour vous, il faudra attendre PatriiiiiiicKK pour le shuffle up and deal vers 14h.

 

D'ici là il nous faudra patienter quelques heures, en compagnie des membres de French No Limit et quelques autres blogueurs, Manubluff, DarKK Force et LecorbacKK.

Mais Winamax a une nouvelle fois tout prévu, avec une superbe expo photo de son Team Pro à Vegas par le talentueux Grégoire Camuzet (à découvrir sur son site officiel pour ceux qui ne connaissent pas). Pour le cinéphile que je suis, ce fût une belle plongée dans l'univers des frères Cohen, Tarantino ou autre Scorsese.

 

Quand arrive enfin l'heure de rejoindre sa table, c'est une première déception qui m'attend, les goodies autrefois à profusion se résument cette année à peau de chagrin, un pauvre jeu de carte et un misérable bouton dealer, bref si tu voulais des souvenirs Wina mieux valait aller à la boutique installer à quelques pas des tables, ceci expliquant sans doute cela.

 

pompom.jpgPuis c'est le lancement "en fanfare" de l'opération, gros son Rap Gangsta et cheerleaders en roller, pour un peu je me serais cru à un match du Stade Français.

Présentation du Tour et tout le tout "Team" et on peut enfin "shuffeler et dealer", on est quand même venu pour jouer au poKKer, non ?

 

Je me fais rapidement des amis à la table, si on peut dire puisqu'avec un autre joueur (du club de Versailles) on se met à faire les emmerdeurs de service, aux vues du peu d'expérience du live des autres joueurs.

Il faut dire que ce freeroll est en général le premier live pour beaucoup des joueurs du Tour, il faut donc passer sont temps à expliquer les règles du Poker holdem propres au live à des joueurs online très souvent intimidés.

Je pense d'ailleurs consacrer très prochainement un article à l'ABC du jeu live, car on ne compte plus les erreurs de mises ou les joueurs qui misent avant leur tour.

Bref il ne faut pas espérer faire plus d'un tour de table par niveau.

 

Mon tournoi va rapidement tourner court, je perds une première montagne de jetons avec AJ sur un flop hauteur J. Mais un Roi à la river donnera la paire supérieure à la calling station en face. Puis mes queens se prendront un As au flop alors qu'en face il avait As Roi.

 

Et donc comme à la première pause je suis déjà dehors, je me lance dans le side event en mais sans plus de réussite, puisque je sortirai assez rapidement lorsque mes As se prendront une paire de 2 que je 4bet pourtant pré-flop.

Tout part sur un super 356 au flop et bien sûr 2 river, bye bye le WiPT.

 

C'était bien la peine de se donner tout ce mal pour se qualifier.

 

Petit point positif, j'ai tout de même pu discuter avec un responsable du tournoi sur la formule des qualifs qu'il assume complètement et que j'ai tant dénigré. Au final nous restons tous sur nos positions mais je gagne une invitation pour retenter ma chance à Reims en décembre, je n'aurai finalement pas tout perdu.

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 10:11

Logo-SBO.jpgJe trouve enfin un peu de temps pour te raconter ce week-end mémorable entre Ballochards.

Entre les travaux et la famille, j'avoue que je ne trouvais pas la motivation de "prendre ma plume" pour poster, mais je ne pouvais pas rester sans partager ces moments de pur plaisir.

 

Bon, commençons par les choses qui fâchent, nous n'avons pas perfé, c'est un fait, mais le potentiel était là, il n'a juste pas pu se développer, "that's poker" comme on dit.

Je te laisse parcourir les articles de mes confrères Lessims, Gum, Raulvolfoni et Another KK pour te faire une idée.


Moi, j'ai débuté le tournoi un peu "frileux" au sens figuré comme au propre (je vais y revenir) après une heure de jeu avec un coup dont je ne suis pas très content.

J'ai les JacKKs au bouton et 3 joueurs cal un limpeur UTG, j'envoie une bonne secousse et suis payé par un jeune joueur du club de Grenoble, qui ne m'a pas l'air mauvais et qui est rentré dans pas mal de coups.

Mais le flop qui arrive avec ces 2 As est plutôt horrible pour moi. Il checKK et je n'ose pas le CBet, pour découvrir un 3ème As au turn.

Il rechecKK et cette fois j'envoie la moitié du pot, sauf qu'en face il me min-raise et là je ne sais plus quoi faire.

Je me dis que ça pu le carré d'As et je vais même lamentablement jeter ma main alors qu'après réflexion j'aurais dû le 3Bet, il était certainement sur un petite paire.

 

Bref, à la 1ère pause je suis toujours au stacKK de départ soit 50 000 jetons.

J'en profite pour ouvrir une petite parenthèse, au sujet de l'accueil et du casino. J'avoue je n'ai pas beaucoup de référence en ce qui concerne les tournois d'un tel buy in (500€) à part mes séjours à MarraKKech au casino Es Saadi dont je t'ai maintes et maintes fois venté l'accueil et mon trip à Dublin sur le Winamax Open où j'avais un peu été déçu tant l'organisation était réduite à son strict minimum.

Mais là, il faut dire que c'était franchement pas terrible. OKK, le buffet pour 20€ tout compris lors du dinner's breaKK était convenable mais les conditions de jeux étaient vraiment plus que déplorables, du moins pour la moitié des joueurs.

Si une partie des 500 participants était dans l'enceinte même du casino, je faisais parti de ceux qui se trouvais sur la terrasse, sous un barnum "chauffé" contre l'une des cloisons sous laquelle soufflait un vent glacial, si bien que j'avais le haut du corps qui pointait à 27° et sous la ceinture jusqu'aux pointes des pieds à -10°. Souviens-toi, c'était le week-end le plus froid de cet hiver, c'était vraiment insupportable !

Ça fait vraiment mal au dèrche de débourser 500€ pour se peler les miches comme ça.

Ce sera donc un "carton rouge" pour le Lyon Vert, fin de la parenthèse.


Revenons à nos jetons. Je reçois donc en début de round 3 les As, une petite relance en début de parole et 3 payeurs, je suis au bouton et décide de ne pas les slow-payés et j'envoie un 1er scud pour me retrouver une nouvelle fois face au jeune grenoblois.

Le flop QJx ne m'effraye pas plus que ça et 2ème missile après son checKK, il paye.

Une booze turn et j'en remets une bonne couche après son nouveau checKK, 3/4 du pot et lui repasse en mode calling station, si bien qu'après son checKK river avec l'arrivée d'un 10, je vais préférer checKK bacKK pour découvrir son joli JT qui fait double paire river, sous les "wow c'est moche" de toute la table.

Me voilà délesté de 20 000 jetons, bon ça c'est fait !

A la 2ème pause il ne me reste plus qu'un demi stacKK et 2 mains après la reprise je vais 4Bet shove avec les Dames pour me faire sortir par les Rois, standard.

Quand ça veux pas ça veux pas. Je vais enfin pouvoir aller me mettre au chaud !

 

Je me suis toute fois rendu compte d'une chose lors de ce tournoi : je ne joue pas en live comme je joue online.

Il y a encore un an, je jouais plutôt serré dans les 2 configurations, et le 3Bet ou le 4Bet ne faisaient pas vraiment parti de ma panoplie de moves. Depuis quelques temps, mon jeu a évolué et online je commence à développer un jeu bien plus agressif, notamment lorsque je jouais les tournois Flight de Winamax. Mais en live, je n'arrive pas encore à en faire autant.

Bien sûr il y a le buy in qui n'est pas le même, et du coup je considère encore trop mon stacKK comme des jetons que je ne veux pas perdre au lieux de le voir comme un outil qui va m'aider à en gagner plus.

Sans doute aussi me reste-t-il encore ce vilain défaut de penser que les événements live sont encore trop rares pour moi et donc que je veux en profiter jusqu'au bout en restant dans la course le plus longtemps possible, et bien sûr ce n'est pas comme ça qu'on monte du jeton.

 

Voilà, le bilan poKKer étant fait, parlons un peu du meilleur de cette virée lyonnaise, les SBO.

Je les avais déjà tous rencontré à l'exemption de notre capitaine Lessims mais j'y remédierait dès le quai de la gare Part-Dieu puisque notre Ballochard en chef arrivait de Grenoble presque qu'à la même heure que mon train de Paris et nous voilà parti tous les deux pour rejoindre le reste de la troupe chez l'ami Raulvofoni qui nous accueillait tous pour l'occasion dans son ex-nouvel appartement lyonnais, histoire de tout mettre en vrac avant l'état des lieux. Il a eu la bonne idée de confier femme et enfants à belle-maman pour qu'on puisse passer cette fin de semaine entre mecs sévèrement burnés, ça promettait.

Finalement deux femmes feront aussi parti de la bande, Maggie, "la blonde" québecquoise de Another KK et Zaranova qui viendra nous faire un petit coucou en voisine le samedi soir. Mais ce ne fut pas plus mal qu'on ne reste pas seulement entre mecs, car elles furent toutes deux fort sympathiques.

 

Les soirées donnèrent lieux à quelques parties de cartes complètement dégentées lors desquelles le cap'tain Lessims épuisera son "capital chatte" avant d'attaquer son jour 2 (seul survivant du 1er jour). C'est balot puisqu'il se fera craKKer les rois à la 4ème main du Day 2, ne nous laisant pas à Gum et moi le temps de boire notre "café allongé" au bar.

 

En tout cas le sentiment après ces 3 jours de folies, c'est qu'on ne pourra pas attendre un an pour renouveler l'expérience et qu'on a tous hâte d'organiser le rendez-vous à 8 du nouveau Team. Il va donc falloir rapidement mettre les bouchées doubles pour faire monter la banKKroll commune pour avancer au plus tôt c'est date.

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 11:07

WYS.jpgLe cercle Clichy organise ce weeKK-end un "Very DeepstacKK" à 225€ pour le moins alléchant mais je te rassure, je ne vais pas te redemander de me stacKKer pour y participer... Quoi que... Non, ce serait abuser de ta générosité.

 

Toujours est-il qu'il était possible de se qualifier hier soir via un satellite live pour le moins original puisqu'il s'agissait, comme son nom l'indique de "gagner son stacKK" de 20 000 jetons pour pariticiper au Very Deep.

 

Je m'explique, un tournoi à 30€ avec des ticKKets à 225€ à gagner, jusque là rien d'original, sauf que tu démarre avec 3200 jetons et l'objectif n'est pas de faire parti des derniers survivants pour chipper le sézame mais tout simplement de monter du jeton jusqu'à atteindre les 20 000 qui constitueront le tapis de départ du fameux Deep. Une fois le montant ammassé, on sort du tournoi et on laisse les autres batailler.

 

Intrigué par le concept, nous sommes allés avec KKingYoann tester le principe hier soir au cercle Clichy.

 

Malheureusement pour lui, sa flush croisera la route d'un full et il quittera la partie avant la 1ère pause.

 

De mon côté, card dead pendant presque tout le tournoi, je ne perdrai pas beaucoup de jetons, mais forcément je n'en gagnerai pas non plus, ce qui est plutôt handicapant quand le but est de monter du jeton.

 

Comble du sort, quand je touche enfin mes KK en BB, je ne ramasserai que la SB après un fold général sans même que j'ai bougé le petit doigt.

 

J'ai étais d'ailleurs surpris par le jeu rencontré autour des différentes tables que j'ai joué, je m'attendais à beaucoup d'aggression adverse pour tenter de monter rapidement (un peu à l'image des sat rebuy) mais ce fût tout le contraire.

 

C'est d'ailleurs grâce à cette passivité pré-flop que je parviendrai à doubler avec Q5o (Yes, une tête, ça faisait longtemps). Un min-raise en milieu de parole, je complète ma BB, histoire de ne pas me laisser piétiner à chaque fois que je suis de blinds et flop miraculeux qui m'offre ma double paire. Aucun danger à l'horison, je décide de checKKer, idem en face. Une turn anodine, je mise 1/3 de pot et suis suivi. l'As à la river me donne bonne espoir d'une relance en face si je checKK et c'est exactement ce qui se passe, j'envoie donc la boîte en réponse et suis payé par un As fatigué : DU.

 

Je suis donc à 6 000 à la 2ème pause mais l'érosion des blinds et le désert de cartes m'obligent rapidement à tenter le tout pour le tout à la 1ère occasion. As Roi au bouton et je raise, sur-relancé par la SB qui me voit peut-être en vol, je boîte. Sauf que ce sont les As en face et malgré un Roi au flop, je ne serai pas sauvé. Je sors donc 30ème sur un peu plus de 100 participants alors qu'il restait encore presque 1 ticKKet pour 2 à prendre.

 

Décidément la variance n'est pas de mon côté en ce moment et je vais devoir faire le dos rond encore queques temps je pense.

A moins que je ne fasse un petit "one time" sur le tournoi à 50€ que je dois jouer en tant que Best Performer Of The Month des SBO pour le mois de novembre.

Aller, juste pour remotiver mes camarades SBO, je suis toujours en tête du BPOTM de décembre donc il va falloir venir me chercher .

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 22:27

Poker_academy_2.jpgSi tu as suivi mon twitter vendredi, tu sais déjà que je n'ai malheureusement pas perfé sur ce PAO 2 et pourtant il y avait vraiment moyen de moyenner, comme dirait l'autre, et pas forcement sur un mal entendu, tant le niveau était médiocre.

 

Je me serais cru sur un tournoi winamaxien à la faune aquatique si particulière. Tu sais, un peu comme si j'étais dans une parodie de tournoi comme ces films à la "Police Academy", d'où le clin d'œil de l'image ci-contre.

 

Oui mais voilà, j'ai manqué de réussite et surtout de jeu.

 

A une table où la moitié des joueurs ne connait que le limpe-call préflop et le checKK-call postflop, il y avait vraiment de quoi s'en mettre plein les fouilles sauf que dès le début ça s'est légèrement barré en couille.

 

1ère main : sur 6 joueurs présents à la table (4 arriveront plus tard) 3 ont limpé et je suis de small blind avec QJs, forcément je décide de donner ma 1ère leçon de poKKer, intitulé "le limpe c'est mal" et je relance x3.

C'était sans compter sur mon voisin de gauche qui gagnera rapidement son surnom de "Calling Station" tant de ses propres dires "il aime voir des flops".

 

Qu'à cela ne tienne, il paye donc pour découvrir un superbe flop QJT dont 2 carreaux. Du pain béni me diras-tu, et bien non car Calling Station payera mon gros Cbet pour toucher un roi au turn et relancera fortement mon ouverture 1/3 de pot pour me dire bien fort qu'il avait l'As. La mort dans l'âme et presque délesté de 2000 jetons je folderai bien sûr ma double paire sans voir la river.

 

La suite du 1er niveau sera du même acabit et je laisserai 3000 jetons de plus dans cette 1ère heure. Impossible de gagner un pot et comble du sort, les 2 joueurs à ma droite n'arriveront que vers la fin du niveau, je serai donc condamner à jouer UTG 3 fois par tour.

 

Heureusement en fin de 1er niveau et en début de second, je toucherai 2 fois les As qui me rapporteront chaque fois environ 5000 jetons.

 

Je pensais que la 2ème heure allait donc être la mienne mais que nenni, je ne toucherai que des petites paires pourries sur des flops AAx ou AQJ. Bref la seule fois où l'une d'elles me donnera full, en face bien sûr, il aura le full supérieur et paf 10 000 de moins.

 

Les 2 niveaux suivants, je serai card dead, ironiquement je twitterai "au moins je ne perds pas de jetons". Quelques petits coups volés me permettront de remonter quasi au stacKK de départ au bout de 4h de jeu à la 1ère pause, c'était bien la peine de jouer.

 

Les 2 heures qui suivront ressembleront à leurs précédentes et au breaKK diner, je n'en ai plus que la moitié soit 15 000, ça craint.

 

Au retour du repas très sympathique offert par PoKKer Académie, je décide de prendre le taureau par les cornes et de grosse blind avec les 7, je tente le squeeze à tapis alors que 2 joueurs avaient limpé, un 3ème avait relancé et un 4ème avait payé.

Fold général et me revoilà à 24 000 jetons.

 

Puis 2 fois As Roi qui ne connecteront rien et je retombe au point de non retour avec 10 000 misérables jetons et quand je touche les nuts (A8 sur board 88xAx) en défense de BB contre la SB qui tente de voler, bien sûr, elle ne payera pas mon petit value bet river.

 

Quand du coup je me retrouve en BB relancé par le bouton et que je lève AQ, je n'ai pas besoin de réfléchir longtemps pour tout envoyer et être payé par A5s, m'offrant ainsi le double up inespéré.

 

A 2h de la fin du jour 1, j'ai 18 000 et je pense reprendre après la pause avec 18BB sauf que la BB sera finalement de 1200 et non de 1000 du coup c'est 15BB qui m'attendent à la table.

Il me faudra donc sauter sur la 1ère occasion de resteal qui se présentera et elle ne tardera pas puisque en middle position un joueur min-raise sur ma BB. Ni une ni deux, je me dis que mon AJ est tout à fait légitime pour tenter le move et je boîte. En face avec les 8, il décide de me payer et le coin flip qu'il fallait passer pour revenir dans la zone de confort de 30BB, ne tournera pas en ma faveur.

 

Fin du parcours pour moi.

 

Je suis donc bien déçu pour mes stacKKeur, car finalement c'est ça le plus dur, se dire que des personnes m'ont fait confiance et que je n'ai pas été à la hauteur.

 

Je remercie une dernière fois TitiPoKKer, Stefal, D8, le Dad, et mes confrères Small Ball Oches, Gum et Lessims pour leur participation à cette aventure.

 

Je ne pense pas qu'il ait de nouveau live avant la fin de l'année, mais sait-on jamais...

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 08:05

StacKK-me-if-you-can.jpgJe te laissais dans mon dernier post sur une question existentielle d'une importance capitale : stacKKing or not stacKKing ?

 

Comme tu as pu le remarquer sur quelques uns des blogs de mes confrères, cette pratique est à la mode ces derniers temps et j'ai d'ailleurs eu l'occasion de participer à quelques unes des opérations menées par mes collègues, alors pourquoi doute-je autant ?

 

Et bien tout simplement parce qu'au delà du bon côté de la chose, n'engager qu'une partie du buy in, il y a aussi quelques inconvégnents qui ne sont pas négligeables.

 

Tout d'abords se faire stacKKer sur un seul tournoi, n'est pas du tout EV+ pour le finenceur puisque la variance est énorme, mieux vaut le faire sur plusieurs tournois pour augmenter les chances d'un potentiel retour sur investissement.

Bien sûr, tu peux me dire que le stacKKing doit être considérer moins comme un investissement que comme une participation à l'aventure d'un joueur auquel on croit, qu'on apprécie etc... Et c'est d'ailleurs comme ça que je l'envisage quand je mets moi même quelques billes sur un cheval.

 

Mais il reste toujours l'autre problème, qui est que jouer avec l'argent d'un autre peut altérer le jeu du poulain sur lequel tu viens de miser.

En effet, jouer scared money est une chose, mais avec les euros d'un autre, c'est tout aussi bloquant. Il y a comme une obligation de résultat.

On se dit qu'untel ou untel a cru en nous et on se doit donc de ne pas décevoir. C'est une autre forme de pression qui peut jouer sur nos prises de décisions.

Lors d'une discussion à ce sujet avec mon ami CelticTouch, il me confiait que justement cela l'obligeait à être plus réfléchi et qu'il prenait finalement une meilleure décision où tout du moins plus sage dans ces cas là.

 

Donc, après mûres reflexions, j'ai finalement décidé de tenter l'expérience pour ma participation au PoKKer Academy Open 2 qui aura lieu à la fin de la semaine à l'ACF.

Il s'agit d'un tournoi à seulement 250€ avec une très belle structure sur 3 jours, 30 000 jetons de départ et des rounds d'une heure.

 

Je vais mettre en vente la moitié du buy in en parts de 1% soit 2,50 € pour simplifier les choses, ce qui fait exactement 50 parts à saisir.

Si tu es intéressé, il te suffit de me contacter en cliquant ici, je tiendrai à jour une liste ci-dessous pour qu'on s'y retrouve.

 

Bien sûr, tu pourras suivre ma progression au cours du tournoi via mon twitter que j'essayerai de mettre à jour à intervals réguliers et ce à partir du jour 1B vendredi 9 décembre 14h.

 

Je te remercie donc par avance pour ta contribution et que les dieux du poKKer live restent avec moi et renouvellent mes derniers explois de Clichy.

 

To be continued...

 

Parts réglées :

TitiPoker : 4

Lessims : 10

Stefal : 6

Gum : 10

 

Parts reservées :

Le Dad : 10

D8 : 10

 

Parts restantes : O SOLD OUT

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 09:30

Absolut-Guinness.jpgS'il est vrai que depuis quelques temps les posts sur mon blog ont eu pas mal la saveur d'une bonne bière brune irlandaise, la faute à un certain paKKage Live pour Dublin que j'ai gagné avant de partir en vacances, cette nouvelle pinte ne sera pas pour moi, mais pour un ami qui a souvent pour habitude de payer sa tournée : l'Absolut Xewod.

 

Déjà célèbre pour son incroyable resistance à la vodKKa, le gars s'est mis dans l'idée de battre le record d'Europe de descente de Guinness et participe à l'organisation du "Super PoKKer Event of Europe" en février prochain à Dublin (toutes les infos et réservations sur son blog).

 

L'objectif est de réunir 4000 joueurs pour un tournois live sur 3 jours (prize pool estimé à 1,2 million d'euros), le tout pour un buy in de 340€, autant dire qu'il ne va pas falloir tarder pour réserver sa place.

 

Les jours 1 et 2 se dérouleront les 25 et 26 février 2012 au Citywest Hotel de Dublin et la table finale décalée (faut croire que c'est à la mode) se tiendra le 31 mars 2012.

 

Et comme le sieur à pensé à tout, il s'est associé à Bwin pour les qualifications online et ce ne sont pas moins de 100 pacKKages à 800€ qui seront garantis à partir d'1€ d'inverstissement.

 

Tu trouveras le programme online sur le billet dédié du blog de Xewod.

 

Attention, il promets des surprises pour les lecteurs de son blog, donc reste connecté.

 

Tu penses bien qu'après avoir goûté à la liqueur dublinoise le mois dernier, je ne vais pas rester en reste et nous avons décidé avec la Team SBO que cet événement serait notre 1er rendez-vous live financé par notre petite cagnotte commune.

 

J'espère donc qu'on aura l'occasion de se croiser là-bas, il ne nous reste plus qu'à chipper nos pacKKages.

 

To be continued...

Repost 0
Published by KKof - dans Tournois live
commenter cet article

Recherche

carte_blogs_francophones.jpg

La carte des blogueurs francophones 

Si tu n'es pas encore sur cette carte,

clique ici.

Wikio - Top des blogs - Jeux d’argent

PageRank Actuel

Blogroll